Australian people can buy antibiotics in Australia online here: http://buyantibioticsaustralia.com/ No prescription required and cheap price!

Untitled

LA LIBERTÉ MARDI 9 JUIN 2009
MARDI-IMMO
RADIO-TV
MAGAZINE
JARDINAGE
Vivre sa sexualité,malgré le handicap
SOCIÉTÉ • Les premiers «assistants sexuels» de Romandie reçoivent leur diplôme samedi. Quatre femmes
et six hommes formés durant un an pour offrir sensualité, intimité et sexualité à des personnes handicapées.

ANNICK MONOD
garantissant l’intimité. Et cette limite: sable de relations publiques ou artiste.
principe exclus. Le cas échéant, l’asso- vient très difficile à réaliser – voire im- mands à recevoir leur diplôme d’«as- cours d’assistants sexuels, le SEHP en a et une vérification du casier judiciaire.
«Il faut être équilibré, au clair sur sa Décrypter les demandes
médier à l’immense solitude des corps propre sexualité, à l’aise avec le tou- entravés par des barrières de mobilité, s’ajoute l’obligation d’exercer un autre giner ce désert qui dure 10 ans, 20 ans, dagogue et présidente de l’association 30 ans? Rester sans réponse face à cet- te détresse, c’est une omission ou une (SEHP). C’est elle qui a coordonné cet- hypocrisie inacceptable!» L’assistance ce qui se fait déjà en Hollande, en Alle- la nudité, c’est déjà énorme», note-t-il.
c’est parfois la «Ça donne une place au désir. C’est ser l’assistance sexuelle à tout va. «Il par les éducateurs ou les parents», dé- Planche est très sensible à cette ques- De l’éveil sensuel à l’orgasme
tion mais en l’occurrence n’en voit pas.
cap mental dit «je veux faire l’amour», l’aide «technique» à l’éveil sensuel, la qu’entend-il réellement par là?» L’as- palette est large. Un jeune autiste qui a sistance sexuelle n’est qu’une réponse par le sérieux de la sélection et de la formation – qu’il connaît pour y avoir été impliqué. Un avis que partage Ani- équipes éducatives à ces questions.
PLANeS, qui fédère l’éducation sexuel- le et les centres de planning familial en sexuelle secoue les préjugés, reconnaît PLANeS s’est associé à cette formation dont elle souligne l’éthique, la crédibi- lité et la motivation: «Toute personne a la vie dure, de l’angelot asexué à la à sa copine une «première fois» sans la «bête» débridée. «La vérité se situe ment sexuel, et d’y être aidé si son largement entre les deux», assure- l’amour. «Ce désir est très largement heure à prix fixe (150 fr.) dans un lieu Thanatos. I
DESSIN DE GÉRARD LIARDON (PEINTRE, SCULPTEUR, GRAVEUR), CRANS/CÉLIGNY OLIVIER, 33 ANS, TÉTRAPLÉGIQUE:
MARIANNE, 55 ANS, ASSISTANTE SEXUELLE:
«Le sexe fait fuir mes amies»
«Ma fille est fière de moi»
«Il faut arrêter de nous regar-
L’amour, ce n’est pas une assis-
«Reconnaître le droit à la sexualité des
jamais dites, on a aussi beaucoup ri. On a personnes handicapées, c’est à la mode.
Mais si ce n’est pas suivi de faits concrets, ce n’est rien de plus que du politiquement Mais comment diable mettre ses désirs
correct.» Marianne* a 55 ans, des enfants et entre parenthèses pour se trouver nue au- des petits-enfants. Un job dans le domaine près d’un inconnu? «Dans ces moments, ce n’est pas notre propre sexualité qui est au centre. On n’est pas là pour se taper des in- sexuelle, pour elle, c’était un engagement firmes, si j’ose dire», explique-t-elle. «Au de principe – de militante. «Ça a surpris contraire: on met nos mains, nos corps et nos sensualités au service de l’autre, pour réveiller et révéler sa sexualité. Je le fais pour moi, c’était une évidence: si on a des comme quelqu’un d’autre prêterait sa voix convictions, il faut se donner les moyens à un aveugle en lui faisant la lecture.» Sa famille? Elle approuve. «Ma fille est fiè-
N’empêche: la démarche n’est pas anodi-
re de moi, et son père m’a donné son appui ne. «Cette formation a pas mal secoué le total.» Légalement pourtant, le travail d’as- cocotier, pour chacun d’entre nous», re- sistant sexuel est assimilé à la prostitution.
connaît-elle. «Il faut être très au clair sur «J’ai un grand respect pour les prostituées, notre propre sexualité, nos réactions et nos mais je ne me sens pas du tout concernée limites. Ça pose beaucoup de questions.
par cet univers. Personne n’a suivi cette Certains y ont vécu des bifurcations impor- formation par nécessité financière. La clé tantes sur leur chemin de vie.» Elle sou- de notre travail, c’est l’empathie, l’éthique ligne la confiance et la solidarité du grou- pe. «On s’est dit des choses qu’on n’avait

Source: http://www.autisme.ch/portail/attachments/304_LaLiberte9juin2009.pdf

www-th.bo.infn.it

International School of Liquid Crystals 10th Workshop COMPUTATIONAL METHODS FOR POLYMERS AND LIQUID CRYSTALLINE POLYMERS A NATO Advanced Research Workshop Erice (TP), Centre E. Majorana, July 16 - 22, 2003 Directors of the Workshop: P. Pasini, S. Žumer INVITED TALKS G. Allegra G. Allegra J. H.R. Clarke and W. den Otter J. H.R. Clarke, A. Sunaidi

alaskan.ca

Premier Tech Home & Garden. MATERIAL SAFETY DATA SHEET PRODUCT: Warfarin, Rat and Mouse Killer - Pellets SECTION 1 - PRODUCT INFORMATION P.C.P. Act Registration No.: 6944 Product Code: 7 70426 0 Chemical Name: 3(a-Acetonylbenyl)-4-hydroxycoumarin Synonyms: Warfarin Chemical Family: Hydroxycoumarin Product Use: Rodenticide TDG Classification: Not Regu

Copyright © 2010-2014 Find Medical Article