Australian people can buy antibiotics in Australia online here: http://buyantibioticsaustralia.com/ No prescription required and cheap price!

Tabac3

Préfecture de La Réunion Direction régionale des affaires sanitaires et sociales OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA SANTE DE LA REUNION - MAI 2008 Bilan 2007 mitigé : des efforts importants en termes de prévention, de soins et de prise en charge … mais baisse très légère des ventes de cigarettes • Les trois causes de décès les plus directement liées au tabagisme (cancers du poumon, bronchites chroniques et cardiopathies ischémiques) sont responsables de près de 560 décès par an en moyenne. • Les décès imputables au tabac concernent majoritairement des hommes (6 cas sur 10). • Le tabac est la première cause de décès par cancer, avec des décès par cancers qui progressent chez les femmes, même si les hommes sont encore beaucoup plus touchés. • Les ventes de cigarettes sont en très légère baisse par rapport à 2006. • Les ventes de substituts nicotiniques sont en nette augmentation en 2007 traduisant la volonté des fumeurs d’arrêter de fumer suite aux différentes mesures antitabac observées en début d’année 2007. • La consommation de tabac est en baisse chez les jeunes de 17-18 ans. • Les constats régionaux sont globalement comparables aux tendances nationales. Evolution du nombre annuel* de décès liés au tabac à La Réunion
La mortalité liée au tabagisme est due à trois causes principales : les cancers du larynx, de la trachée, des bronches et du poumon ; les bronchites chroniques et maladies pulmonaires obstructives ; les cardiopathies ischémiques. Elles ont entraîné, sur la période 2003-2005, 555 décès en moyenne chaque année, chiffre en légère hausse par rapport à 2001-2003. Les cardiopathies ischémiques sont les plus fréquentes (60% des décès liés au tabac), devant les tumeurs malignes du larynx, de la trachée et du poumon (25%) et les bronchites Bronchites chroniques et maladies pulmonaires obstructives chroniques et autres maladies pulmonaires Tumeurs malignes du larynx, de la trachée des bronches et du poumon Les décès liés au tabac par ces trois causes principales représentent 14% de l’ensemble des Source : INSERM CépiDc * Données lissées sur 3 ans décès sur notre île (15% en métropole). Le tabac est la première cause de mortalité Taux brut de mortalité selon le sexe et la pathologie sur la période
par cancer (16% des décès par cancer). 2003-2005 à La Réunion (taux pour 100 000 habitants)
Le taux de mortalité par ces 3 causes est de 73 décès pour 100 000 habitants à La Réunion Deux décès sur trois (65%) surviennent chez les hommes (même proportion qu’en métropole). Le taux brut de mortalité par ces 3 causes est près de 2 fois plus élevé chez les contre 50/100 000 femmes). Plus d’un tiers des décès masculins liés au tabac sont imputables Ensemble
aux cancers contre 14% chez les femmes. • Les décès liés au tabac augmentent de manière plus marquée chez les femmes (+13% contre +4% chez les hommes), en particulier Nombre annuel de décès liés au tabac selon le sexe sur la période
pour les pathologies des voies respiratoires et 2003-2005 à La Réunion
les tumeurs. Même si les décès par cancers concernent majoritairement les hommes, il faut Evolution*
Evolution*
noter qu’ils ont été multipliés par 4 en 20 ans Bronchites chroniques et maladies
pulmonaires obstructives
Ces constats, retrouvés au niveau national, Tumeurs malignes de la trachée,
sont liés au tabagisme plus récent chez les des bronches et du poumon
femmes. Ce phénomène risque d’avoir des Cardiopathies ischémiques
conséquences sanitaires plus importantes dans Ensemble
Source : INSERM CépiDc * Evolution entre les périodes 2001-2003 et 2003-2005 Exploitation ORS O.R.S Réunion - 12 Rue Colbert - 97400 St-Denis -
02 62 94 38 13 - 02 62 94 38 14 - Documentation : 02 62 20 28 40
E-mail : orsrun@orsrun.net - Site Internet : http ://www.orsrun.net
Part des décès (en %) liés au tabac dans la mortalité toutes causes
confondues sur la période 2001-2003 à La Réunion
La mortalité prématurée (avant l’âge de 65 ans) pour ces trois causes principales liées au tabagisme est de 156 décès en moyenne par an sur la période 2003-2005, dont près de 80% chez les hommes. Le tabac est responsable de 12% des décès prématurés. La part des décès dus au tabac dans l’ensemble des décès augmente avec l’âge (6% avant 44 ans contre 17% après 65 ans). Bronchites chroniques et maladies pulmonaires obstructives Contrairement aux deux autres causes de décès, Tumeurs malignes du larynx, de la trachée, des bronches et des poumons la part des décès par cancers attribuables au tabac est plus élevée entre 45 et 64 ans. La mortalité régionale liée au tabac est Le nombre de décès par ces trois causes a augmenté de 200 cas en supérieure à la moyenne métropolitaine. Sur la vingt ans malgré la baisse observée entre 1999 et 2002. période 2001-2003, les taux comparatifs de En dépit de la baisse observée pour les bronchites chroniques et les mortalité due au tabac étaient près de 1,7 fois maladies pulmonaires obstructives, la mortalité en lien direct avec le plus élevés dans notre région (55 décès pour tabac a augmenté entre 1981 et 2005. Le taux brut de mortalité est 100 000 Réunionnais contre 33 pour 100 000 passé de 67 décès pour 100 000 habitants en 1983-1985 à 73 pour 100 000 entre 2003 et 2005, principalement dû à l’augmentation de la mortalité chez les femmes (38 pour 100 000 à 50 pour 100 000 en 20 ans). Les taux de mortalité par cancers ont été doublés en 20 ans.
PRODUCTION-VENTE DE TABAC


Il n’y a pas de changement significatif dans Evolution de la production et des importations de cigarettes
l’évolution des importations et de la production (en millions d’unités) à La Réunion
de cigarettes sur l’île en 2007. Près de 830 millions de cigarettes ont été mis à la consommation dans notre région, soit une légère baisse de 1% enregistrée par rapport à 2006. L’offre annuelle de cigarettes en 2007 a été réduite de 24% par rapport à celle de 1998. La période entre 1998 et 2000 présente en effet les niveaux de vente les plus élevés, observés juste avant les séries de hausses fiscales sur le prix En 2007, 3,9 cigarettes ont été vendues en moyenne quotidiennement par habitant de plus Evolution du nombre estimé de cigarettes vendues quotidiennement par
métropolitaine était estimée à 3,2 en 2006. habitant à La Réunion depuis 1997
La Réunion figure ainsi parmi les régions les plus fortement concernées par la vente de cigarettes. Cependant, les ventes de cigarettes à La Réunion ont fortement chuté entre 2001 et 2007 : on est passé de 6,1 cigarettes vendues par jour et par habitant de plus 15 ans en 1998 à 3,9 en 2007 : soit une diminution de 36% en La mise à la consommation de cigarettes a été estimée par la somme de la production locale de cigarettes (et 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 destinée au marché local) et des importations de cigarettes et autres produits du tabac (cigares, cigarillos, …). Cet indicateur permet de suivre les Nombre de cigarettes vendues par habitant et par jour tendances de consommation sur l’île mais ne traduit Nombre de cigarettes vendues par habitant de 15 ans et + et par jour O.R.S Réunion - 12 Rue Colbert - 97400 St-Denis -
02 62 94 38 13 - 02 62 94 38 14 - Documentation : 02 62 20 28 40
E-mail : orsrun@orsrun.net - Site Internet : http ://www.orsrun.net
Usage quotidien du tabac chez les jeunes, 17-18 ans (en %), à La Réunion
et en métropole
moindre à La Réunion qu’en métropole : 3 Réunionnais de 17/18 ans sur 5 ont déclaré avoir déjà expérimenté le tabac (quel que soit le sexe) contre près de 3 sur 4 en métropole. L’expérimentation se fait également un an plus tard en moyenne chez les jeunes de l’île (14 L’usage quotidien de tabac, vers l’âge de 16 ans en moyenne, concerne 17% d’entre eux. Cette proportion est quasiment multipliée par 2 chez les jeunes métropolitains du même âge. rejoint celle observée en métropole. Elle s’inscrit dans un contexte de dénormalisation du tabac par une politique volontariste affichée par le Source : INSEE, OFDT (ESCAPAD 2005) [3 ] Evolution des ventes de substituts nicotiniques à La Réunion depuis 1996
L’année 2007 a été marquée par des mesures (nombre de boîtes vendues)
importantes en termes de prévention et de prise Interdiction, depuis le 1er février 2007, de fumer sur le lieu de travail ou dans la plupart Mise en place depuis février 2007 d’un système de prise en charge partielle (à hauteur de 50€ par an) des substituts nicotiniques par Source : Grossistes répartiteurs ‘CERP-SIPR, PHARMAR, SOREDIP (varénicline1) depuis le mois de février 2007. En 2007, les ventes des substituts nicotiniques ont enregistré une très importante augmentation Répartition des ventes de substituts nicotiniques en équivalent « mois de
par rapport à 2006 (soit une hausse de 45% du traitement » (*) à La Réunion et en métropole en 2007 (en %)
nombre de boîtes vendues). De février à décembre 2007, la CGSS a pris en charge 1 060 La commercialisation du Champix est venue bouleverser les parts de marché des substituts plus anciens, même si au final ces derniers dynamisation du marché, à l’exception du zyban (commercialisé en 2001) qui ne représente qu’une part minime dans les ventes de médicaments d’aide au sevrage tabagique. Les constats observés localement sont les mêmes que ceux présentés au niveau national. Réunion
Métropole
En 2007, le nouveau substitut nicotinique représente déjà près d’un quart des ventes. Source : Grossistes répartiteurs ‘CERP-SIPR, PHARMAR, SOREDIP (*) Méthodologie OFDT. La durée moyenne de traitement est ici estimée à un mois (compte tenu des Contrairement à la situation nationale, ce sont échecs précoces), soit 60 comprimés de zyban, 30 timbres transdermiques ou 300 formes orales, 60 les formes orales qui connaissent le plus grand comprimés de champix (estimations OFT). L’ensemble de ces mesures a vraisemblablement influé sur la volonté d’arrêter de fumer des fumeurs. L’interdiction totale de fumer dans les lieux publics au 1er janvier 2008 devrait renforcer le phénomène. Le nombre de consultants en tabacologie a En plus des mesures nationales évoquées plus haut, le Département différentes mesures locales et nationales en de La Réunion s’est engagé également dans la lutte contre le faveur de la lutte contre le tabac : près de 800 tabagisme, en lançant depuis 2003 des campagnes en faveur du personnes ont été vues en consultation à sevrage tabagique. Ces campagnes permettent la délivrance de l’hôpital dont 66% sont des nouveaux patients traitements nicotiniques par dispositifs transdermiques (« patchs »). Ces campagnes ont vraisemblablement contribuer à motiver les démarches d’arrêt ou de tentatives d’arrêt du tabagisme et influencé les activités des consultations en tabacologie. En 2007, près de 2 100 boîtes ont été distribuées aux structures hospitalières, médico- 1 La varénicline se fixe sur les récepteurs à la nicotine présents sociales ou aux services de santé au travail ou du Département dans le cerveau. Elle aide à soulager les symptômes de manque (PMI). Ce nombre est néanmoins en baisse par rapport à l’année et permet de réduire les effets de plaisir liés au tabac [Extrait du O.R.S Réunion - 12 Rue Colbert - 97400 St-Denis -
02 62 94 38 13 - 02 62 94 38 14 - Documentation : 02 62 20 28 40
E-mail : orsrun@orsrun.net - Site Internet : http ://www.orsrun.net
PRESENTATION DU TABLEAU DE BORD Ce tableau de bord annuel des indicateurs sur le tabac et le tabagisme à La Réunion est réalisé par l’Observatoire Régional de la Santé à la demande de la DRASS. Son objectif est de rassembler et de présenter de manière synthétique des chiffres récents, de nature et d’origine diverses (mortalité, consommation, production-ventes, soins, …) sur le tabac. L’ensemble de ces éléments favorise l’accessibilité à des données essentielles. Cet outil permet de suivre l’évolution du phénomène du tabagisme à La Réunion. Destiné à l’origine aux pouvoirs publics, désireux d’adapter les actions de prévention à mettre en place et d’évaluer l’impact de leurs mesures, ce récapitulatif permet aussi de mettre à la disposition de tous, institutionnels, associations ou grand public des éléments clés sur le tabagisme au niveau régional. Ce tableau de bord sur le tabac est réalisé depuis 2001. Les anciennes éditions sont accessibles sur le site Internet de l’ORS (www.orsrun.net). Attention, toutes les données n’ont pu être recueillies au moment de la réalisation de ce travail à l’occasion de la journée de lutte contre le tabac, le 31 mai. Cependant, elles seront présentées dans le tableau de bord sur les addictions à La Réunion dont la diffusion est prévue ultérieurement. BIBLIOGRAPHIE [1] Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès [4] Les addictions dans les régions de France. (CépiDc) - http://www.cepidc.vesinet.inserm.fr FNORS, Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports, Ors d’Alsace, de Bourgogne, du Centre, de Martinique, du Poitou- [2] Présentation des dernières données d’incidence et de mortalité Charentes, Rhônes-Alpes ; Coll. « Les études du réseau des par cancer en France et des tendances des 25 dernières années INVS, Hôpitaux de Lyon, Réseau FRANCIM, Institut National du [5] Le tableau de bord mensuel des indicateurs tabac – Bilan de Cancer ; Conférence de presse du 21 février 2008 ; 24p ; http://www.invs.sante.fr/presse/2008/communiques/cancer_evolu [6] Tabac, alcool, cannabis moins consommés par les jeunes à La [3] Base Score-Santé - FNORS ; - www.fnors.org INSEE ; Economie de La Réunion ; n°129 ; mars 2007 (Sources Effect of the italian smoking banon population rates of acute Observatoire Français des drogues et toxicomanie. http://circ.ahajournals.org/cgi/content/abstract/CIRCULATION Institut National de Prévention et d’éducation pour la santé. Short-term effects of Italian smoking regulation on rates of hospital admission for acute myocardial infarction. INPES ; Equilibres, n°37, avril 2008 ; p. 3. Barone-Adesi F et al. ; Eur Heart J 2006 ; 24 : 68-72. Office Français de Prévention du tabagisme Indicateurs de suivi des conduites addictives en Bretagne, tableau Rapport de l'OMS sur l'épidémie mondiale de tabagisme, 2008 : le Tableau de bord des conduites addictives en Midi-Pyrénées. OMS; 7 février 2008; 342p. http://www.who.int ORS MIP, CIRDD midi-Pyrénées ; 2007 ; 55p. Les Français et la cigarettes en 2005 : un divorce pas encore Le tabac : la première cause de cancer évitable en France. Beck F., Guilbert P., Gautier A. (sous la dir.). Baromètre santé Évaluation de l’expérimentation « Lycées non-fumeurs ». 2005 Attitudes et comportements de santé. Saint-Denis, INPES, V. Driard, T. Branellec, OFDT, Evaluation des politiques publiques, Loi anti-tabac : des effets bénéfiques rapides. Les usages de drogues des adolescents et des jeunes adules entre INPES ; Tabac actualités, n°86 ; pp : 4-5. Legleye S., Le Nézet O., Spilka S., Beck F. ; BEH, n°13 ; 25 mars 2008 ; pp89-92. www.invs.sante.fr/ Adresse : 8 Bd de la Trinité, B.P 1047 – 97 481 Saint-Denis Adresse : 416 Rue Charles Baudelaire – 97 440 Saint-André Adresse : 7 chemin Pavé – Grande Fontaine – 97 460 – Saint-Paul Adresse : 6, rue amiral Lacaze – 97 400 St-Denis Ce tableau de bord est réalisé grâce aux institutions ou organismes suivants : ANPAA 974, CERP-SIPR, CGSS, CHD Félix Guyon, CSST Kaz’Oté, DRASS, DRDDI, FNORS, GHSR, INSERM, INSEE, OFDT, PHARMAR, Point Info Santé (Département), SITAR, SOREDIP. Merci à l’ensemble des partenaires. O.R.S Réunion - 12 Rue Colbert - 97400 St-Denis -
02 62 94 38 13 - 02 62 94 38 14 - Documentation : 02 62 20 28 40
E-mail : orsrun@orsrun.net - Site Internet : http ://www.orsrun.net

Source: http://peidd.fr/IMG/pdf/TB_TABAC_2008.pdf

Selenite cystine broth (7283)

MUELLER HINTON AGAR (7101) Intended Use Mueller Hinton Agar is used in antimicrobial susceptibility testing by the disk diffusion method. This formula conforms to National Committee for Clinical Laboratory Standards (NCCLS).1 Product Summary and Explanation Mueller Hinton Agar is based on the formula recommended by Mueller and Hinton2 for the primary isolation of Neisseria species

Russell mason - imi

Peru? What about the Altitude??? A shortness of breath is the most common side effect of high altitude and this can be minimized by taking it easy the first couple days. The possibility of altitude sickness was my biggest hesitation in visiting Peru. I had what I believed to be altitude sickness in Mexico City twice, and would not want to repeat the experience. When I finally decided that Peru nee

Copyright © 2010-2014 Find Medical Article